Révision Quinquennale BNSSA (Brevet National de Securité et Sauvetage Aquatique)

Formation continue BNSSA

Pour garder la validité du BNSSA, un examen de contrôle tous les 5 ans est obligatoire.

Le titulaire du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique qui souhaite prolonger la validité de son diplôme est soumis, tous les cinq ans, à une vérification de maintien des acquis, comprenant les seules épreuves no 1 et 3 figurant en annexe I du présent arrêté.
Si, à I’ issue de cette vérification, il est jugé apte à chacune des épreuves, le préfet du département établit, au vu du procès-verbal du jury, une attestation nominative de validation du maintien des acquis qui est notifiée au candidat, par I’ intermédiaire de I’ organisme compétent. La validité de cette vérification est de cinq ans.

 

Épreuves d’examen et de vérification de maintien des acquis

Elle consiste en un parcours de sauvetage aquatique en continu de 100 mètres, en bassin de natation, comprenant :

– un départ du bord du bassin ou d’un plot de départ, suivi de 25 mètres nage libre en surface ;

– deux parcours de 25 mètres, comprenant chacun 15 mètres en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans que le candidat ne prenne appui ;

– une plongée dite en canard, suivie de la recherche d’un mannequin qui repose entre 1,80 mètre et 3,70mètres de profondeur ; le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 mètres, visage hors de I’eau.

La position d’attente du mannequin au fond de I’eau est indifférente et est située à 5 mètres au plus de la fin du parcours ; le mannequin doit être de modèle réglementaire, c’est-à-dire d’un poids de 1,5 kg à une
profondeur d’un mètre. Lors du remorquage le mannequin doit avoir les voies aériennes dégagées, pour cela la face visage du mannequin doit se trouver au dessus du niveau de I’eau.
A chaque virage, le candidat doit toucher la paroi verticale du bassin ou un repère matérialisé. L’épreuve est accomplie sans que le candidat ne reprenne pied. Cependant, celui-ci est autorisé à prendre appui au fond,
lors de la saisie et de la remontée du mannequin. Le candidat effectue l’épreuve en maillot de bain. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince-nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.
Pour être jugé apte, le candidat doit réaliser l’épreuve, dans les conditions prescrites ci-dessus, en moins de :
– 2 minutes et 40 secondes inclus, lors de I’examen ;
– 3 minutes, lors de la vérification de maintien des acquis.
Un délai minimum de 10 minutes de récupération doit être laissé au candidat avant de prendre part à une
autre épreuve.

Programme :

– Révision de secourisme en équipe
– Nouveautés de la réglementation
– Entraînement aquatique (prises de dégagement)

Le test de contrôle comprend 4 épreuves :
Apnées (éliminatoire)

Trois plongées successives de 10 secondes, départ dans l’eau, sans parcours et repos de 10 secondes entre deux plongées.

Mannequin (éliminatoire)

Un plongeon ordinaire libre de 3 mètres, suivi d’un parcours de 10 mètres en surface, d’un plongeon canard, de la recherche d’un mannequin immergé par fond de 2,50 à 3, 50 m et le remorquage pendant 1 minute.

Premier secours (éliminatoire)

c.f. Epreuve pratique de réanimation précédente

Action du sauveteur sur le noyé

(épreuve notée de 0 à 20, validation à partir de 06/20).
Même épreuve qu’à l’examen initial.

 

RÉVISION ANNUELLE PROGRAMMÉE DU LUNDI 13 MAI AU JEUDI 16 MAI 2019 A ANGERS.

Dossier d’inscription possible jusqu’au 18 avril sur demande.